Environnement

Cyanobactéries | Maintien des consignes de précaution

Les derniers relevés, en date du 28 juillet, indiquent que la présence de cyanobactéries dans l'Erdre à Nort-sur-Erdre est
de niveau 1 : moins de 100000 cellules par ml et/ou moins de 20 000 cellules toxinogènes par ml.

Mis en ligne le

Les derniers relevés, en date du 28 juillet, indiquent que la présence de cyanobactéries dans l'Erdre à Nort-sur-Erdre est de niveau 1 : moins de 100000 cellules par ml et/ou moins de 20 000 cellules toxinogènes par ml.

Certaines précautions doivent être respectées

  •  Eviter d’ingérer de l’eau
  •  Prendre une douche soignée après la baignade ou l’activité nautique
  •  Nettoyer le matériel et les équipements de loisirs nautiques après utilisation
  •  Consulter un médecin, en cas d’apparition de troubles de santé

Communiqué de l'EDENN | 6 août 2020

Comme chaque année en été, l’Erdre et le plan d’eau de Vioreau connaissent, comme de nombreuses masses d’eau douce en France, des poussées de cyanobactéries, ces algues toxiques. Les analyses effectuées chaque semaine depuis le début de l’été par l’Edenn pour le compte des communes riveraines de l’Erdre et du Département de Loire Atlantique confirment cette présence récurrente, même si elles n’atteignaient pas, la semaine dernière, les seuils réglementaires qui conduiraient à une interdiction de toute pratique (navigation de plaisance, pêche, etc.).

Pour autant, le pic de chaleur annoncé pour les prochains jours risque de ne pas améliorer la situation, ces algues aimant particulièrement le réchauffement des eaux, et il convient de rappeler les règles de cohabitation avec ces organismes :

Cyanobactéries ou pas, la baignade est de toutes façons interdite sur l’Erdre. En revanche, il existe des sites de baignade autorisés, surveillés et faisant l’objet d’un suivi de la qualité des eaux de baignade, notamment sur le réservoir de Vioreau.

Quand les cyanobactéries sont présentes, il convient de limiter au maximum tout contact avec l’eau lors des activités aquatiques, et de procéder ensuite à une douche soignée ainsi qu’au rinçage du matériel.

En tout temps, il convient de se tenir à l’écart des efflorescences colorées (le plus souvent bleu-vert sur l’Erdre) en surface : même si leur absence ne garantit pas la disparition des cyanobactéries (les toxines peuvent être présentes y compris dans les eaux parfaitement claires), la présence de ces « blooms » doit inciter à dévier son embarcation.

 Toutes les analyses effectuées par l’EDENN depuis plus de 15 ans et mises à jour hebdomadairement, sont disponibles :

Suivi sanitaire de l’Erdre – activités nautiques

Mesures de précautions à respecter