Environnement

Un dispositif régional pour surveiller l'évolution du moustique "tigre"

Le moustique "tigre" colonise peu à peu le territoire ligérien. L'Agence régionale de santé des Pays de la Loire met en œuvre un dispositif de surveillance de ces insectes, pour surveiller leur extension et limiter leur importation.

Mis en ligne le

 

Le moustique Aedes albopictus (dit moustique "tigre") est l'une des 100 espèces les plus invasives au monde. À la différence d'autres moustiques, il peut véhiculer des maladies graves, comme la dengue ou le chikungunya, et sa prolifération doit donc être extrêmement surveillée et limitée. Depuis 2004, ce moustique colonise progressivement le territoire métropolitain. Au 1er janvier 2022, neuf communes de la région Pays de la Loire sont colonisées dont, en Loire-Atlantique : Le Pellerin et Saint-Sébastien-sur-Loire depuis 2019 et Rezé depuis 2021.

C'est pourquoi, afin de lutter contre la prolifération de ces colonies d'insectes, l'ARS (Agence régionale de santé) des Pays de la Loire met en œuvre un dispositif de surveillance du 1er mai au 30 novembre 2022 sur tout le territoire ligérien.

Une enquête régionale

L'opérateur sélectionné pour mener ces opérations est le laboratoire INOVALYS. Le laboratoire cherche à détecter la présence et la circulation des moustiques "tigres" selon trois modes d'enquête :

  • • Des pièges pondoirs disséminés dans différentes zones urbaines des pays de la Loire permettront d'une part de surveiller l'extension des colonies. À Nort-sur-Erdre, un piège a été posé mi-mai pendant une semaine boulevard de la gare, pour récolter des informations sur la quantité et le déplacement des moustiques tigres.
  • • Les signalements des citoyens auprès de l'ANSES () permettent également de détecter la prolifération de cette espèce. Pour signaler une apparition de moustique "tigre", rendez-vous sur le site dédié.
  • • Des enquêtes auprès des cas de dengue, zika ou chikungunya déclarés par l'ARS sont réalisés, pour limiter le risque de rencontre entre un moustique "tigre" et une personne malade. En Pays de la Loire, jusqu’alors, il s’agit uniquement de cas importés (maladies contractées hors de la métropole).

Prévenir l'arrivée de moustiques "tigres" chez soi

Afin d'empêcher la prolifération de colonies de moustiques chez soi, il faut détruire ou rendre inaccessibles les lieux de ponte potentiels à l'aide de gestes simples :

  • enlever tous les objets abandonnés dans les jardins ou sur les terrasses pouvant servir de récipient ;
  • vider une fois par semaine les soucoupes, vases, seaux ;
  • remplir les soucoupes des pots de fleurs avec du sable ;
  • vérifier le bon écoulement des eaux de pluie (gouttières...) ;
  • entretenir les jardins : élaguer, débroussailler, tailler, ramasser les fruits tombés et les déchets végétaux, réduire les sources d'humidité ;
  • couvrir toutes les réserves d'eau.

Le moustique "tigre" est noir avec des marques argentées, d'une taille de 5 mm environ, et possède une ligne d'écailles blanches sur le dos.

 

 Plus d'informations